Combien d’heures de formation pour devenir tourneur fraiseur ?

Le métier de tourneur fraiseur consiste à la production d’articles du quotidien ou spécialisés. Il se pratique dans une usine ou un atelier industriel. Le tourneur fraiseur est chargé de commander des machines manuelles ou numériques. Il  aura donc besoin d’une maîtrise parfaite du sujet, des techniques et d’un minimum de savoir-faire. Un temps d’apprentissage sur machine est alors requis pour achever la formation, acquérir le diplôme. Ainsi, on peut offrir ses services en tant que professionnel aguerri. Mais combien d’heures de formation sont alors nécessaires pour le devenir ? Trouvez la réponse en défilant lentement vers le bas.

Un métier exigeant : tourneur fraiseur

La mission du tourneur de fraiseur requiert une très grande précision, du bon sens et de l’efficacité. Alors, certaines exigences sont faites pour s’assurer de libérer sur le marché de l’emploi des professionnels compétents. Sur ses machines, le tourneur fraiseur donne forme à des pièces entièrement lissées, aux dimensions conformes à la commande (montres, électroménager, téléphones, pièces aéronautiques, électronique…). On le retrouve donc dans tous les secteurs : aéronautique, automobile, ferroviaire, alimentaire, spatial, médical, etc.

De plus en plus automatisées, les machines que le tourneur fraiseur utilise allègent grandement sa tâche. L’artisan est chargé, via une commande numérique, de piloter avec un pupitre les opérations de découpe des machines.  Ces nouvelles machines exigent de sa part des aptitudes en géométrie, en mathématiques et de l’habileté. Il doit aussi être vigilant et concentré pour contrôler et surveiller les tâches commandées. La connaissance de la fabrication assistée par ordinateur (FAO) est également requise.

L’aspect méticuleux du travail est d’autant plus crucial que les pièces fabriquées sont souvent coûteuses. Aussi, l’usage auquel sont destinées ces pièces nécessite une réalisation quasi parfaite. Pour cela la formation du tourneur fraiseur respecte des normes strictes auxquels doit se plier l’apprenant.

Heures de formation pour être pro

Avec des formations disponibles en niveau CAP, BAC ou BTS, le tourneur fraiseur peut suivre un apprentissage en bonne et due forme. Également, il peut fonctionner de manière alternative avec un contrat de professionnalisation. Le CAP Métiers s’obtient en deux années de cours. En formation qualifiante, il correspond à 2 100 heures environ de formation pendant lesquelles les phases pratiques se succèderont. Ces heures sont cependant ajustables en fonction de la personne et de la spécificité des formations. Parfois les formations de tourneur et de fraiseur sont dispensées séparément. En effet, les machines diffèrent et les mouvements à effectuer pour s’en servir également.

Ensuite, certains diplômes assurent une qualification et des aptitudes supérieures, de meilleures postes et de meilleurs revenus. Il y a entre autres :

  • le BAC professionnel de technicien d’usinage ou de pilotage de système de production en mode automatisé
  • le BTS en conception de matériels industriels.

Toutefois, avec une formation continue, un tourneur fraiseur peut être opérationnel au bout de 770 heures. Pendant cette durée indicative, qui varie elle aussi, les notions théoriques et la pratique sont enseignées. Cela   permet aux apprenants d’en sortir opérationnels et aptes à exercer le métier ou se perfectionner. Pour choisir la formation de tourneur fraiseur qui vous convient, vous retrouverez toutes les informations requises pour démarrer en cliquant sur ce lien : https://www.aforp.fr/formation-continue/formations/usinage-et-fabrication-mecanique/ .