Unilians : trouvez facilement un job dans un laboratoire d’analyse biologique

Largement répandu, le chômage demeure un fléau qui entrave l’épanouissement des jeunes surtout. Il frappe tous les secteurs d’activités sans exception. En France, les secteurs de la santé et de la microbiologie font partie des domaines à faible taux de chômeurs. Chômeurs de l’un de ces domaines, vous chercheriez à me démentir sûrement parce que vous aviez frappé à des milliers de portes sans succès. Vous avez peut-être raison mais avez-vous déjà frappé à la porte de l’Union de laboratoires d’analyses de biologie médicales ? Unilians est une opportunité à saisir. Cet article vous le démontre.

Pour mieux connaître Unilians

Unilians est une filiale ayant son siège social à Lyon. Enregistré respectivement sous le numéro SIREN 513487009 et sous le numéro SIRET 51348700900047, Unilians a le statut juridique de Société D’exercice Libéral Par Action Simplifiée (SELAS). Cela signifie cette entreprise possède au moins deux actionnaires et fonctionne sur la base de certaines conditions prédéfinies. Seul l’établissement situé à Lyon possède une accréditation. Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI), Unilians possède en plus de son siège social 41 établissements de proximité répartis un peu partout en France.

En plus d’être accrédité ISO 15189 sous le numéro 8-3805, l’Union collabore avec environ 340 professionnels du domaine des analyses biologiques médicales, tous habitant en France. Pour ses interventions et activités techniques sur ses divers plateaux, Unilians mets à votre disposition des biologistes experts pour vous fournir les soins nécessaires. Environ 65 biologistes de haut vol sont repartis sur les 11 différents plateaux techniques de l’organisation. Grâce à son expérience qui s’étend sur plusieurs années et des technologies de pointe dont elle dispose, elle constitue une référence en mesure de fournir les meilleurs résultats d’analyses.

Unilians au service des jeunes diplômés

Unilians est conforme aux normes juridiques françaises. Elle dispose de plus de 200 employés salariés, contribuant ainsi à la réduction du taux de chômeurs. En plus de cela, elle recherche constamment de la main d’œuvre pour couvrir toutes les charges qui lui incombent. Ainsi, elle poste sur son site des offres de job pour des CDD ou CDI. Il faut dire qu’Unlians étant l’instance faîtière d’une panoplie de laboratoires d’analyses médicales, les annonces d’emploi ne manquent jamais. Alors, n’hésitez pas à tenter votre chance.

Vous pouvez d’ailleurs demander un stage professionnel pour pouvoir vous imprégner des réalités du terrain et pouvoir postuler aux offres d’emploi depuis l’interne. Pour avoir le maximum de renseignement à propos du type d’emploi que vous pouvez retrouver grâce à Unilians, veuillez consulter la page www.novescia.fr. En vous abonnant à la newsletter, vous recevrez les offres d’emploi toutes les fois qu’elles seront disponibles.

L’apprentissage des métiers du funéraire : les informations pratiques

Malgré le fait qu’ils soient souvent négligés du public, les métiers du funéraire nécessitent des compétences sociales et professionnelles, quand bien même la formation à suivre demeure plutôt courte. Vous verrez ici, l’essentiel à savoir pour se former dans l’un de ses métiers, afin d’être plus avisé sur les perspectives professionnelles qui s’offrent à vous.

Read More

Peut-on refuser une affectation de poste de travail ?

Le droit du travail, est un droit qui régit les rapports du monde de travail. Il repose sur le consentement de l’employeur et du salarié. Cependant, il peut arriver que l’employeur prenne des dispositions, comme affecter son salarié pour diverses raisons. Ce dernier a-t-il le droit de refuser l’affectation ?

Read More

Top 5 des métiers d’avenir en France

Si de nombreuses professions continuent de disparaître avec l’évolution de la mécanisation et des nouvelles technologies, certains métiers émergent et ont le vent en poupe. Il s’agit des professions que l’on désigne à raison, sous le vocable de « métiers d’avenir ». Ce sont des métiers qui offrent soit des perspectives d’évolutions intéressantes voire considérables, soit ils font l’objet de recrutements massifs. En France comme ailleurs, on les retrouve dans divers domaines, tels que l’éducation, l’hôtellerie et la restauration, le développement durable, les services à la personne, l’e-commerce et le Web, pour ne citer que ceux-là. Nous vous proposons dans notre présente rédaction, une sélection de 5 métiers d’avenir en France.

Read More

Comment bien préparer son expatriation ?

Vous avez décidé de vous expatrier. Il vous faudra prendre le temps de préparer ce nouveau virage dans votre vie. Que devez-vous faire pour réussir votre expatriation ? Réponses dans cet article.

Préparer son départ

Quand on prend la décision de s’expatrier, il est clair que les obstacles à rencontrer ne seront pas des plus faciles à surmonter. C’est aussi tout un processus dans lequel chaque détail compte. Pour réussir votre expatriation, Vous devez bien préparer en premier lieu votre départ. Pour ce faire, voici comment procéder :

  • faire un bilan de santé

Vous ne pouvez pas aller vous installer dans un pays qui vous est étranger sans être sûr d’être en bonne santé. C’est donc la première des choses à faire. Faites-vous consulter par un médecin pour être certain d’être en possession de tous vos moyens. Si vous devez suivre un traitement, vous pourrez le continuer dans le pays d’accueil. Il est important de garder sur vous vos résultats d’examens. Aussi, vous devez prendre connaissance de toutes les vaccinations nécessaires en fonction de la destination. Vous ne devez pas, non plus, négliger les vaccinations conseillées.

  • faire les démarches administratives

Pour la préparation de votre expatriation, le plus gros à faire se trouve au niveau des démarches administratives. Ce qu’il faut faire, c’est de vérifier que vous êtes bien en règle. Vous devez avoir un visa, si c’est nécessaire dans le pays de destination. Votre passeport doit être valide. Il vous faudra également un permis de travail. Si vous avez prévu conduire, le permis de conduire international serait indispensable. Vous pourrez le prendre à votre préfecture. Si vous aviez des abonnements ou contrats, il faudra les annuler tous avant le départ (surtout votre abonnement téléphonique et internet). Si vous vivez en location, n’oubliez pas ce contrat, non plus. Avant de partir, il serait plus judicieux de tenir informer les administrations. Il y a, en l’occurrence, les impôts, votre caisse de retraite… Vous pouvez aussi faire suivre votre courrier.

  • se débarrasser de tout ce qui n’est pas essentiel

Débarrassez-vous des objets qui vous semblent inutiles ou presque. Vous pouvez les vendre. Ce n’est pas la peine de vous encombrer. De plus, en les vendant, cela vous fera plus d’argent à emporter.

Préparer son arrivée

La préparation ne se limite pas seulement au départ. Préparer aussi l’arrivée est important. Pour cela, vous pouvez suivre ces étapes :

  • apprendre à connaître le pays de destination

Mieux vous connaîtrez le pays de destination, plus vous aurez une facilité à vous adapter. En effet, pour être sûr que tout se passera bien, il faudra vous familiariser à votre destination.
Pour y arriver, renseignez-vous au maximum sur le pays. À  travers des livres particuliers ou des guides touristiques, vous en apprendrez assez sur le pays. Les guides touristiques vous feront connaître l’emplacement des plus beaux endroits du pays. Avec les livres d’histoire ou sur internet, apprenez un peu sur l’histoire de ce pays qui sera désormais le vôtre. Sur le web, vous trouverez des blogs, des forums qui vous seront utiles.

  • prendre des cours de langue

Si vous ne comprenez pas la langue du pays dans lequel vous allez, des cours de langue seront utiles. Vous devez apprendre suffisamment de mots pour réussir à vous faire comprendre. Le reste viendra avec le temps.

  • assurer un logement

Avant d’atterrir dans le pays, trouvez un logement. Même si ce n’est pas encore permanant, un logement pour les premiers jours serait nécessaire. S’il ne vous convient pas, vous pourrez toujours changer avec le temps. Si vous vous expatriez avec votre famille, renseignez-vous sur les écoles que vos enfants pourront fréquenter.

  • se préparer pour les imprévus

Vous vous installez dans un pays étranger. Il y aura forcément des imprévus. Pour vous mettre à l’abri, vous pouvez souscrire à une assurance. Cette dernière prendra en charge les dépenses de rapatriement ainsi que celles d’hospitalisation. Il faudra aussi avertir votre banque et, si possible, prendre une carte internationale. Si ce n’est possible, vous pouvez simplement fermer le compte.

Voilà l’essentiel des préparatifs à effectuer pour réussir son expatriation !

Combien d’heures de formation pour devenir tourneur fraiseur ?

Le métier de tourneur fraiseur consiste à la production d’articles du quotidien ou spécialisés. Il se pratique dans une usine ou un atelier industriel. Le tourneur fraiseur est chargé de commander des machines manuelles ou numériques. Il  aura donc besoin d’une maîtrise parfaite du sujet, des techniques et d’un minimum de savoir-faire. Un temps d’apprentissage sur machine est alors requis pour achever la formation, acquérir le diplôme. Ainsi, on peut offrir ses services en tant que professionnel aguerri. Mais combien d’heures de formation sont alors nécessaires pour le devenir ? Trouvez la réponse en défilant lentement vers le bas.

Un métier exigeant : tourneur fraiseur

La mission du tourneur de fraiseur requiert une très grande précision, du bon sens et de l’efficacité. Alors, certaines exigences sont faites pour s’assurer de libérer sur le marché de l’emploi des professionnels compétents. Sur ses machines, le tourneur fraiseur donne forme à des pièces entièrement lissées, aux dimensions conformes à la commande (montres, électroménager, téléphones, pièces aéronautiques, électronique…). On le retrouve donc dans tous les secteurs : aéronautique, automobile, ferroviaire, alimentaire, spatial, médical, etc.

De plus en plus automatisées, les machines que le tourneur fraiseur utilise allègent grandement sa tâche. L’artisan est chargé, via une commande numérique, de piloter avec un pupitre les opérations de découpe des machines.  Ces nouvelles machines exigent de sa part des aptitudes en géométrie, en mathématiques et de l’habileté. Il doit aussi être vigilant et concentré pour contrôler et surveiller les tâches commandées. La connaissance de la fabrication assistée par ordinateur (FAO) est également requise.

L’aspect méticuleux du travail est d’autant plus crucial que les pièces fabriquées sont souvent coûteuses. Aussi, l’usage auquel sont destinées ces pièces nécessite une réalisation quasi parfaite. Pour cela la formation du tourneur fraiseur respecte des normes strictes auxquels doit se plier l’apprenant.

Heures de formation pour être pro

Avec des formations disponibles en niveau CAP, BAC ou BTS, le tourneur fraiseur peut suivre un apprentissage en bonne et due forme. Également, il peut fonctionner de manière alternative avec un contrat de professionnalisation. Le CAP Métiers s’obtient en deux années de cours. En formation qualifiante, il correspond à 2 100 heures environ de formation pendant lesquelles les phases pratiques se succèderont. Ces heures sont cependant ajustables en fonction de la personne et de la spécificité des formations. Parfois les formations de tourneur et de fraiseur sont dispensées séparément. En effet, les machines diffèrent et les mouvements à effectuer pour s’en servir également.

Ensuite, certains diplômes assurent une qualification et des aptitudes supérieures, de meilleures postes et de meilleurs revenus. Il y a entre autres :

  • le BAC professionnel de technicien d’usinage ou de pilotage de système de production en mode automatisé
  • le BTS en conception de matériels industriels.

Toutefois, avec une formation continue, un tourneur fraiseur peut être opérationnel au bout de 770 heures. Pendant cette durée indicative, qui varie elle aussi, les notions théoriques et la pratique sont enseignées. Cela   permet aux apprenants d’en sortir opérationnels et aptes à exercer le métier ou se perfectionner. Pour choisir la formation de tourneur fraiseur qui vous convient, vous retrouverez toutes les informations requises pour démarrer en cliquant sur ce lien : https://www.aforp.fr/formation-continue/formations/usinage-et-fabrication-mecanique/ .

Lettre de motivation manuscrite : encore d’usage ?

Avez-vous fini vos études et recherchez-vous un emploi ? Ou encore, souhaiteriez-vous vous inscrire dans une université ? Depuis toujours, la lettre de motivation est la pièce maîtresse adressée à vos recruteurs pour leur signifier votre intérêt à un poste ou pour vous inscrire dans une école. Alors, comment devriez-vous y prendre pour écrire une bonne lettre et réussir à tous les coups ?

Read More

CessionPME : la courte échelle pour acquérir ou vendre une entreprise

L’entreprise est une unité économique, indépendante sur le plan juridique. Elle est organisée pour produire des biens ou des services pour le marché. Pour être propriétaire d’entreprise, deux options se présentent : créer l’entreprise ou reprendre une déjà existante. L’opération de reprise ou de vente d’une entreprise est la cession. Que faut-il savoir sur la cession PME ? Trouvez la réponse ici.

La notion de cession d’une PME

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont des entités ayant une organisation hiérarchique simple et dont les circuits de prises de décisions sont  rapides. Elles sont dotées d’un fonds de commerce qui constitue l’ensemble des éléments liés à une entreprise (nom de l’entreprise, l’enseigne, droit de bail, matériel, clientèle, marchandises et équipements). Une PME peut faire l’objet d’une vente par l’attribution de ce fonds de commerce à un tiers ; on parle alors de cession d’entreprise.

La cession d’entreprise est donc l’acte de livrer une entreprise par la vente ou la donation du fonds de commerce. Elle présente des avantages pour tout entrepreneur. Lors de la cession d’entreprise, le preneur est sûr de la qualité du fonds de commerce qui lui est cédé. Il bénéficie aussi de la clientèle déjà existante. Aussi existe-il déjà un capital social, un résultat et l’entreprise dispose d’un personnel qualifié qui a déjà fait ses preuves. Contrairement à la création d’entreprise, la cession de PME est plus bénéfique pour les investisseurs. En effet, créer une entreprise sous-entend un investissement à long terme et pour lequel un retour sur investissement n’est peut-être pas envisageable en peu de temps.

Dans l’ensemble, une entreprise reprise a plus de chance de survivre. En reprenant une entreprise, vous devenez le bénéficiaire des multiples efforts fournis par un autre pour aboutir à ce résultat. La cession PME est donc une opportunité pour avoir dans un temps record et avec moins de difficultés l’entreprise que l’on veut posséder. Et ce, sans prendre de gros risques.

L’intérêt de la cession PME

Au cours d’une cession PME, le fonds de commerce est évalué par l’administrateur judiciaire. Ce dernier est le plaideur de l’entreprise et défendre celle-ci est sa responsabilité. Il a habilité à représenter ou assister le propriétaire lors d’une cession. Souhaitez-vous acheter un bar ? Évaluez sa clientèle pour vite récupérer les fruits de votre investissement. Il faut donc garder à l’esprit qu’une entreprise à vendre ou un commerce à vendre est la meilleure option pour se lancer en entrepreneuriat. Pour créer une agence de transport ou ouvrir un lieu où camper, c’est préférable de payer une licence taxi et prendre un camping à vendre.

Lorsqu’on parle de reprise d’entreprise, vous pouvez réussir quand bien même vous n’êtes pas du domaine d’activité de l’entreprise. Un fonds de commerce à vendre, ne veut toujours pas dire une entreprise en ruine. Il peut s’agir d’une indisponibilité du propriétaire ou d’une incapacité involontaire à continuer l’exploitation de son fonds de commerce. Et si l’entreprise ne fait plus un bon chiffre, pourquoi ne pas chercher des stratégies pour renverser la donne ? C’est ce qui fera de vous un entrepreneur ; vous apporterez ainsi des solutions à des problèmes.

Les entrepreneurs ont compris tout l’intérêt d’acheter une entreprise que de la créer. Alors, les annonces de vente d’entreprise suscitent un intérêt particulier. Un administrateur judiciaire est ce qu’il vous faut lors d’un achat ou d’une vente d’entreprise afin de faire une bonne affaire.

C’est donc une évidence que la cession d’entreprise est la courte échelle vers l’acquisition ou la vente d’une entreprise.

à€ propos du prévis de démission en CDI

Vous cherchez comment démissionner d’un cdi ? Sachez que le préavis de démission, est l’un des éléments permettant de rompre un contrat à durée indéterminée. Pour être valable, le préavis de démission cdi ne doit pas être abusif. Le salarié qui donne son préavis de démission, est quand même tenu de rester au sein de l’entreprise pendant un certain délai. Découvrons quelques points essentiels sur la lettre de démission en CDI.

Read More

Qu’est-ce que la prime de précarité en CDD ?

L’article L1251-32 du Code de Travail stipule que le salarié qui commence une fonction dans une entreprise est soumis d’abord à un contrat de travail à durée déterminée (CDD). Cela ne garantit non plus un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) directement dès l’embauche ou après quelques mois de service. Après un licenciement, il est prévu une prime de précarité qui est versée au salarié au terme de son CDD. Qu’est-ce que la prime de précarité ? À qui est-elle est accordée et comment se calcule-t-elle ? Trouvez les réponses en défilant lentement vers le bas !

Que doit-on savoir sur la prime de précarité ?

Le salarié, après son embauche ne bénéficie pas forcément d’une garantie d’emploi à long terme. La période d’exercice professionnelle n’aboutit pas toujours à un CDI. La prime de précarité CDD est également appelée prime de fin de contrat. C’est une solution bien pensée pour compenser la fragilité du salarié préalablement embauché en CDD. C’est une somme d’argent calculée sur une base définie pour le compte du salarié en fin de CDD. Ce montant lui est ensuite versé pour compenser l’absence de sécurité de l’emploi. En effet, le salarié, pour ne pas se retrouver complètement dans une situation précaire, touche ces indemnités de fin de mission. Les indemnités sont payées par l’employeur.

Les conditions pour bénéficier de la prime de précarité

Il est clairement précisé que tout salarié qui exerce une mission de travail temporaire doit toucher une indemnité de fin de mission en solde de tout compte de son dernier salaire. La prime de précarité CDD est accordée à un salarié à la fin de son contrat de travail CDD.  Elle lui est également octroyée lorsque l’employeur décide de résilier le contrat de manière anticipée.

Les cas où la prime de précarité n’est pas accordée

Il existe des cas prévus par la législation qui ne permettent pas d’accorder la prime de précarité à l’employé. On peut noter les où :

  • le CDD prend fin et que le travailleur est reconduit par un CDI
  • le contrat s’achève par un contrat de mission-formation
  • le salarié même décide de rompre le contrat de travail temporaire
  • il y a licenciement pour des raisons de fautes graves ou de forces majeures.

Comment la prime de précarité se calcule-t-elle ?

La prime de précarité représente les 10 % de la somme des rémunérations brutes et des primes versées durant la période du CDD du salarié. Et cela ne tient pas compte des éventuelles dispositions contractuelles plus favorables.

En guise d’exemple, prenons un  salarié qui a, pendant son CDD de 6 mois, perçu une rémunération brute de 1 500 euros et une prime de fin d’année de 600 euros. Sa prime de précarité sera calculée comme suit : 1 500 x 6 (mois) + 600 (primes) = 9 600 euros brut x 10 % = 960 euros. La prime de précarité d’un tel salarié serait alors de 960 euros. Pour finir, il faut savoir que la prime de précarité CDD est soumise à l’impôt sur le revenu et aux cotisations salariales.

CentrEmploi, un moyen pour trouver un emploi à son goût

Aujourd’hui, on se retrouve à faire des métiers qu’on n’aime pas vraiment juste pour subvenir à ses besoins. Et pourtant, des solutions existent pour trouver un emploi à son goût. Il faut simplement savoir où chercher. Nous vous proposons dans cet article, un site sur lequel vous pourrez trouver un emploi qui vous plaît. Il s’agit de CentrEmploi.

Présentation de CentrEmploi

CentrEmploi est un site web sur lequel des offres d’emploi vous sont proposées. Il appartient au groupe français Centre France. Centre France est un leader dans le domaine de la presse. Il a développé et diversifié ses activités. Et aujourd’hui, il intervient aussi dans le domaine de la communication. Centre France, ce sont aussi près de quinze sociétés réparties en France avec plus de 2 000 travailleurs. Internet est un grand moyen de travail pour ce groupe. En fait, il propose à ses lecteurs divers sites. Ces derniers vont des sites éditoriaux aux sites touristiques en passant par les sites d’annonces. CentrEmploi fait partie des sites d’annonces du groupe.

Les fonctionnalités de CentrEmploi

CentrEmploi est une plateforme qui a la particularité d’être vraiment ergonomique. Dès que vous vous rendez sur ce centre de job, vous verrez déjà sur la page d’accueil des offres d’emploi. En fait, sur la page d’accueil, s’affiche la rubrique ‘‘Emploi à la une’’. Vous avez dans cette rubrique les offres récentes d’emploi. Les offres sont proposées avec l’intitulé du poste à pouvoir, le sexe de la personne recherchée, le type d’emploi et la zone géographique.

Toujours sur la page d’accueil, vous avez trois lignes qui vous permettent de trouver un emploi précis. Vous avez la ligne dans laquelle vous pouvez insérer les mots-clés. Ensuite, il y a une ligne dans laquelle vous mettrez la fonction souhaitée. Enfin, une ligne est réservée à la localisation. Vous êtes par exemple à la recherche d’un emploi dans la culture en Haute Vienne. Vous pouvez mettre comme mots-clés : culture, fonction : gestionnaire de centre de spectacle et localisation : Haute Vienne.

Afin d’avoir accès à toutes les offres d’emploi, vous pouvez cliquer sur la rubrique ‘‘Offres d’emploi’’. Ainsi, vous entrez dans l’univers des entreprises à la recherche d’employés. CentrEmploi vous propose également des dossiers thématiques et de l’actualité qui traitent du monde de l’emploi. La cerise sur le gâteau, c’est la sous-rubrique ‘‘Conseils’’. Là, vous avez des astuces pour rédiger votre CV, trouver un emploi rapidement, réussir l’entretien d’embauche…

Si vous souhaitez vous faire former dans un domaine donné, CentrEmploi est encore indiqué. Faites un tour dans la rubrique ‘‘Formations’’ et cherchez dans les différentes offres de formation. Afin de pouvoir réellement profiter de toutes les fonctionnalités de ce site, l’inscription est nécessaire. Cela est gratuit et vous permet aussi de faire des demandes d’emploi.