L’apprentissage des métiers du funéraire : les informations pratiques

Malgré le fait qu’ils soient souvent négligés du public, les métiers du funéraire nécessitent des compétences sociales et professionnelles, quand bien même la formation à suivre demeure plutôt courte. Vous verrez ici, l’essentiel à savoir pour se former dans l’un de ses métiers, afin d’être plus avisé sur les perspectives professionnelles qui s’offrent à vous.

La formation à suivre

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe plusieurs métiers dans le funéraire. Certains métiers s’avèrent moins exigeants que d’autres, en matière de formation professionnelle. Par exemple, le fossoyeur chargé de l’entretien des cimetières, aura à suivre pendant les trois premiers mois de son entrée en fonction, une formation courte qui s’axera surtout sur les méthodes de transport des charges lourdes ainsi que les aspects psychologiques et juridiques du domaine funéraire. Cette formation se déroulera en 16 heures tout comme celle des agents d’exploitation chargés de porter les cercueils ou de conducteur pour les pompes funèbres. Pour ces derniers, un permis de conduire niveau D est exigé en sus de la formation complémentaire.

Ensuite, il existe d’autres métiers du funéraire qui sont accessibles après une certification. C’est le cas des marbriers, des poseurs ainsi que des graveurs. Ces métiers étant plus techniques et liés à la maçonnerie, beaucoup le pratiquent en étant titulaire d’un CAP ou BEP dans le bâtiment.

Enfin, même s’ils sont rares, certains métiers exigent une formation professionnelle attestée d’un diplôme. Les thanatopracteurs relevant plus du domaine sanitaire, exercent cette fonction suite à un diplôme national de thanatopraxie, reconnu par le ministère de la santé. Un baccalauréat est nécessaire pour l’obtention du diplôme, de préférence dans le domaine médical, social ou scientifique. Le diplôme national est également exigé pour les métiers de conseiller funéraire et maître de cérémonie, qui s’obtient en deux années de formation post-bac dans une université ou un institut spécialisé.

L’Institut du funéraire : une école spécialisée dans le domaine

Pour vous former dans les métiers du funéraire, l’institut des métiers du funéraire vous propose un large catalogue d’une trentaine de formations. Ce catalogue couvre tous les métiers du funéraire, pour l’obtention d’une certification ainsi que des diplômes nationaux et reconnus par l’État. Pour l’obtention d’un diplôme, vous aurez le choix entre les formations en conseiller funéraire, maître de cérémonie ou des mises à niveau pour des postes supérieurs. Pour les métiers assimilables aux agents funéraires, fossoyeur et directeur d’agence, des formations sont aussi proposées, se validant par une attestation de vos capacités et aptitudes professionnelles. L’institut du funéraire offre également une formation pour vous préparer à l’examen national de thanatopraxie.

Les démarches pour s’inscrire

Pour vous inscrire à l’institut, vous aurez à faire le choix de l’une des formations proposées. Après cela, il vous faudra consulter  les tarifs des formations , pour avoir connaissance du coût de votre formation. Vous pouvez bénéficier d’avantages pour financer votre formation, selon que vous soyez salarié, étudiant, en freelance ou même demandeur d’emplois. Enfin, vous aurez à remplir le dossier d’inscription disponible sur le site et le transmettre à l’institut, sans oublier de le faire accompagner du dossier pédagogique indiqué à la troisième page du dossier d’inscription.